Qui sommes-nous ? Les librairies Événements Lectures Dossiers
28 juillet 2020

Betty... Il y a fort à parier que le nom de la petite indienne va résonner à la prochaine rentrée littéraire.

Fille d’une mère blanche et d’un père Cherokee, Betty voit le jour en 1954, sixième enfant d’une fratrie de huit frères et sœurs.

C’est dans le sud de l’Ohio, dans les contreforts des Appalaches que s’élève la vieille maison délabrée de la famille Carpenter, une famille métisse imprégnée de tragédies et de fêlures. Bercée par les légendes Cherokee transmises par son père, Betty découvre progressivement les vérités traumatisantes qui hantent les siens et les font inexorablement vaciller. Malgré l’adversité, elle va pourtant tenter de construire son identité de femme libre et braver la malédiction qui semble planer sur sa famille.

La juxtaposition des récits magiques de son père qu’elle adule avec les thèmes extrêmement noirs comme la misère, le racisme et les abus, fait toute la grandeur et la singularité de la prose lyrique de Tiffany McDaniel. Betty, Flossie, Fraya, Trustin, Lint et les autres s’accrochent à l’espoir que la vie ne peut se limiter à la simple et cruelle réalité qui les entoure.

Il y a tellement d’amour et d’empathie dans ce roman, tellement de colère, de rage, de secrets et d’espoir. Betty est le magnifique portrait d’une femme en devenir qui aspire à la liberté malgré la perversion avec laquelle les traumatismes familiaux gangrènent les siens, au risque de la happer à son tour.

Un grand roman d’apprentissage qui oscille avec pudeur entre tendresse et colère, fatalisme et révolte. Un hymne à la famille tout à fait admirable.


18 juillet 2020

Coup de coeur de Rémi

Bon.

Ecoutez-moi bien.

C'est écrit sur la fiche : 720 pages.

Et bien laissez-moi vous dire ceci : IL N'Y A PAS UNE SEULE PAGE DE GRAS.

Le pitch est simple, et a déjà été écrit. Betty a 10 ans au début de l'histoire, elle en aura 20 à la fin, et tout aura changé.
Le fond, la forme, les personnages, leurs profondeurs, et l'amour profond qui lie les membres de la famille Carpenter. Voilà, par contre, où se situe le prodige de ce livre.

En fait, toute la famille tient ensemble grâce au père, Landon (Laissez-moi vous assurer que vous n'oublierez pas Landon Carpenter), un personnage lumineux, qui irradie littéralement ce texte, et qui console et aide ses enfants comme il peut, au travers des légendes cherokees qu'il raconte et qu'il invente au gré des circonstances.
Il tient tout ce petit monde, Betty (la-fille-la-plus-forte-du-monde) aussi, et il en faudra du courage pour supporter les drames et les horreurs qui gravitent autour et dans la famille Carpenter.

Une lecture extraordinaire, intense de bout en bout.

LE livre à ne pas rater.

Chronique écrite en juillet 2020, par RémiNostradamus qui prédit un grand avenir pour ce livre.




Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT