Qui sommes-nous ? Les librairies Agenda Coups de coeur Dossiers
10 juin 2021

Un roman graphique poignant au dessin superbe, un gros coup de coeur du Moulin des Lettres !

"Jours de sable" est un roman graphique imposant de 277 pages accompagné d'un court dossier photographique. L'auteure-illustratrice Aimée de Jongh a choisi de s'intéresser aux années de la Grande Dépression aux Etats-Unis à travers la figure d'un jeune photographe de 22 ans, John Clark, personnage fictif.
John est envoyé par la Farm Security Administration dans la région du "Dust Bowl" afin de photographier les conditions de vie des agriculteurs et de renseigner l'Administration sur leurs besoins. De nombreux photographes sont ainsi partis sur les routes américaines armés de leur pied et de leur appareil photo et ont ramené des photos de désolation et de misère. Les photos de Dorothea Lange sont parmi les plus connues.
Le "Dust Bowl" est une région à cheval sur plusieurs Etats du centre des Etats-Unis qui s'est créé suite aux procédés inappropriés de culture mis en place durant des années et qui ont rendu la terre totalement aride. Plusieurs années de sécheresse ont aggravé la situation et des phénomènes de tempêtes de sable ont augmenté en nombre et en intensité, obligeant ceux qui le pouvaient à fuir la région et à abandonner ce qu'ils avaient difficilement construit.
Si Aimée de Jongh n'a pas repris un personnage de photographe précis, le contexte socio-économique est des plus réels. John part de New York, les files de chômeurs et les gens dormant dehors sont là pour attester de la crise. On en apprend peu à peu sur ce jeune homme qui a repris le métier de son père. Cette mission le passionne et il part conscient de la chance qu'on lui donne, armé d'une feuille de route assez précise. C'est en arrivant en Oklahoma qu'il va chercher à rencontrer les agriculteurs pour les photographier mais sa maladresse ne va pas l'aider beaucoup et il va devoir évoluer pour entrer en contact avec une population miséreuse et pleine de défiance.
Le travail graphique de l'auteure est remarquable; la palette de couleurs utilisée a pour dominantes le jaune orangé et le brun qui créent un effet de désolation intense. La végétation a peu à peu disparu de cette région et l'agriculture est devenue impossible. L'accablement et la détresse sont les sentiments qui dominent les habitants . Cependant, John va être accueilli par une famille particulièrement sympathique. C'est en la photographiant qu'il va prendre la mesure de ce qu'est la photographie, de ce qu'elle peut rendre et de ce qu'elle n'est pas en mesure de raconter. Un bouleversement profond va s'opérer en lui...Quelques photos d'époque ponctuent l'histoire qui n'en devient que plus poignante.



Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT