Qui sommes-nous ? Les librairies Événements Lectures Dossiers
Partagez
Informations
EAN13
9782868207593
ISBN
978-2-86820-759-3
Éditeur
Presses universitaires de Strasbourg
Date de publication
Collection
Études alsaciennes et rhénanes
Nombre de pages
200
Dimensions
16 cm
Poids
300 g
Langue
français

L'Alsace et le tournant de 1918, Fontière et mobilités

Collin Marie, Depoil

Presses universitaires de Strasbourg

À paraître
Présentation

En remettant la frontière sur le Rhin après la Première Guerre mondiale, les
autorités françaises voulaient tracer une limite nette entre France et
Allemagne. Les Alsaciens furent triés au moment d'obtenir la citoyenneté
française, la culture régionale fit l'objet de mesures de francisation, la
production alsacienne fut réorientée sur le marché hexagonal et l’empire
colonial.

Les études réunies dans ce volume se penchent sur les pratiques issues de ce
profond changement géographique et politique pendant l’entre-deux-guerres,
dans des domaines connexes: le droit de la nationalité et l’histoire des
mobilités. Comparant le cas alsacien à d’autres similaires, du Luxembourg à
l’Italie, elles montrent les conséquences du nouvel ordre international sur le
statut juridique et les sentiments d’appartenance des individus vivant aux
frontières. En analysant leurs mobilités, elles mettent en évidence les
stratégies d’adhésion, d’accommodation ou d’opposition, auxquelles ont
recouru, à différentes échelles géographiques, des acteurs très divers,
publics ou privés, autochtones ou migrants plus lointains.

La frontière y apparaît comme une limite, mais aussi comme un espace de
circulation, à un moment charnière de la période contemporaine. L’histoire
sociale de l’Alsace et de l’Europe s’en trouve enrichie d’une dimension encore
peu connue, celle des rapports étroits entre les tendances à la sédentarité,
notamment par fixation des appartenances nationales, et à la mobilité.

Commentaires
S'identifier pour envoyer des commentaires.


Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT