Les librairies Agenda Coups de coeur
12 mars 2024

J’en parlais depuis longtemps, ce texte est un texte précieux, un futur classique de la littérature qu’on rangera bientôt (et que certains rangent déjà) aux côtés de Georges Orwell, Franck Pavloff, John Steinbeck…

Puis j’ai rencontré Isabelle Aupy, et j’ai lu, relu, et écouté le livre, on a parlé, on l’a étudié avec des élèves, et si mes convictions sont maintenant multipliées par mille, j’aimerais ajouter une chose avec beaucoup d’émotion : lisez-le.


12 mars 2024

Un classique :

J’en parlais depuis longtemps, ce texte est un texte précieux, un futur classique de la littérature qu’on rangera bientôt (et que certains rangent déjà) aux côtés de Georges Orwell, Franck Pavloff, John Steinbeck…

Puis j’ai rencontré Isabelle Aupy, et j’ai lu, relu, et écouté le livre, on a parlé, on l’a étudié avec des élèves, et si mes convictions sont maintenant multipliées par mille, j’aimerais ajouter une chose avec beaucoup d’émotion : lisez-le.


21 février 2024

Merde...

Merde… Celui-ci, je le lis petit à petit, je ne le dévore pas, je le déguste, et plus j’avance, plus je me rends compte que, derrière l’humour et la langue complètement farfelue et le côté déjanté presque clownesque, se cache un truc terrible et terrifiant… Je vous tiens au courant.


29 décembre 2023

Là, je suis bouleversé.

J’avais écrit un premier « coup de cœur » peu après avoir commencé la lecture de ce livre, quelques pages seulement avaient suffi à me conquérir. J’en refais un aujourd’hui, et je dis : tout le monde devrait lire ce livre, absolument tout le monde, tant il est un témoignage juste d’une vie sur Terre, une trace, un partage, un échange, un doute. Ici, le livre dans sa fonction première, immortelle, la plume et le papier pour exister et pour trouver quelque part quelqu’un là-bas, à qui transmettre, trouver quelqu’un à toucher. Le livre comme rempart contre la solitude, l’isolement, la dépression et le malheur…
Là, je suis bouleversé.


26 décembre 2023

Je le trouve magnifique

L’autre jour je tombe sur Winnie l’Ourson (le livre) au hasard du rayon, je le trouve magnifique, même si Winnie (l’ourson) je l’ai toujours trouvé un peu limité… Eh bien, vous me croirez si vous voulez, le Winnie, je l’ai chez moi maintenant. Sacré Winnie, j’aurais jamais pensé qu’il me convaincrait aussi vite. Chapeau l’ourson. Addictif comme pas deux. Un livre de strips, pour lire aux toilettes, pour y rester longtemps…




Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT