Les librairies Agenda Coups de coeur
8 février 2024

UNE FRESQUE FAMILIALE SUR 5 SIECLES AU COEUR DE LA FINLANDE

Philosophe et romancière, Maria Turtschaninoff était inconnue en France. C'est grâce aux éditions Paulsen que nous pouvons découvrir la belle plume de cette auteure finlandaise suédophone dont le roman s'inscrit parfaitement dans la jeune collection de fiction de cette maison d'édition, "La grande Ourse", collection que nous mettons en avant à la librairie depuis sa création pour la qualité de ses textes et la découverte de nouveaux auteur.e.s traduits en français.
"Nevabacka" raconte la vie de plusieurs générations d'une famille de paysans dont l'ancêtre va s'installer sur un bout de terre au XVIIème siècle. Soldat du roi, Matts a en effet été récompensé pour ses états de services avec une parcelle de terre. Matts va prendre le nom de sa ferme qu'il va baptiser Nevabacka - comme il est coutume de le faire à cette époque - .
La cabane de rondins qu'il construit est située au coeur d'une forêt et près d'une tourbière hantée par des créatures que nombre d'habitants du coin vénèrent en leur portant des offrandes. Matts est peu enclin à prendre ces croyances pour argent comptant. Malgré de nombreux avertissements, il va rester sourd aux messages des habitants de la forêt...
Ainsi commence cette fresque romanesque magnifique déroulant la vie des descendants de Matts jusqu'à nos jours. La nature, sa beauté et ses légendes sont au cœur du roman. Les couleurs et les odeurs participent à une immersion du lecteur dans cette nature préservée. La famille Nevabacka va subir le charme mais aussi la dureté de la vie en son sein : maladies et famines ne vont pas leur être épargnées tout comme les guerres et les invasions menées par les Russes tout proches, le roman étant aussi une plongée dans l'histoire du pays et de ses habitants. Et marque de fabrique de la collection, une couverture splendide !


5 février 2024

Un 3ème tome qui clôt cette série Bd en beauté !

Le 3ème tome de LADIES WITH GUNS, fraîchement paru, est aussi bon que les deux précédents, alors oui, Messieurs-Dames, vous pouvez y aller franchement, je vous le conseille aussi chaleureusement que les deux premiers (la série étant donc à lire impérativement dans l'ordre chronologique pour comprendre qui, quoi, où, kesaco).
Les Ladies en question, 4 femmes qui se sont retrouvées par les hasards du destin à devoir s'unir pour faire face à d'affreux jojos qui leur cherchent des poux, sont en très mauvaise posture : arrêtées malgré leurs efforts à essayer de se tirer des mauvais pas, elles sont conduites dans un pénitencier ; il semblerait que la chance ait tourné... Sauf qu'elles ont toutes un sacré caractère et qu'elles ne vont pas se laisser faire.
Scénario et dialogues de Bocquet sont toujours impeccables et l'humour n'a pas disparu malgré la série de déboires qui s'enchaînent pour nos héroïnes atypiques. Quant au dessin de Anlor, il est tout feu tout flamme et colle parfaitement à l'esprit de cette série originale et pêchue !
Une fin en feu d'artifice clôt cette 1ère saison qui en annonce une seconde ! On sera au RV !


26 janvier 2024

La découverte d'auteurs est au cœur du travail d'Agullo qui propose régulièrement des romans que nous portons sur le long terme. Paulin, Varesi, Pavičić, Platzová, Szymanski, Chmielarz ou tout récemment Lespoux - pour ne citer que quelques-uns d'entre eux - sont des auteur.e.s qui font désormais partie de notre ADN.
Il en sera de même pour ce 1er roman de Courban, historien, spécialiste de l'histoire du journal L'Humanité.
1934 : 30 ans après sa création le quotidien est tiré à 300000 exemplaires et il est toujours aussi virulent quand il s'agit de défendre les travailleurs.
Gabriel Funel, personnage principal fort sympathique, a 33 ans et s'occupe de la rubrique sociale pour le journal créé par Jaurès. Pour avoir des informations de 1ère main, il sillonne les quartiers où les usines se sont implantées peu à peu occupant des terrains en friches et notamment le XIIIème, là où la colère gronde, grossissant les rangs des manifestations.
L' usine de raffinerie de sucre La Jamaïque va intéresser tout particulièrement Gabriel suite à une hausse indécente du prix du sucre dénoncée par un député communiste.
Les temps sont durs pour les ouvrières qui y travaillent en nombre. Mal payées, soumises à des rythmes de production de plus en plus élevés, en proie aux comportements vicieux des contremaîtres, ces femmes sont au centre du roman.
La route de Gabriel va croiser celle du commissaire Bornec qui enquête sur un cadavre repêché dans la Seine. Le contexte politique et social en pleine ébullition est le cadre dans lequel vont s'inscrire d'une part l'enquête du commissaire et d'autre part le sujet des articles de Gabriel.
Avec une langue savoureuse, Courban recrée finement l'époque qui prépare le Front populaire, montrant la misère imposée aux femmes du peuple. Un roman passionnant !


10 janvier 2024

Mourir un peu pour mieux recommencer...

Premier coup de cœur de cette rentrée littéraire hivernale et foisonnante, le court roman de David Foenkinos explore les méandres des hasards de la vie et le besoin de rebattre les cartes.
Ses deux personnages principaux, Éric et Amélie, se sont connus au lycée rennais. Rien ne les prédestinait à se revoir jusqu'à ce qu'Amélie découvre une page Fb dédiée à leur classe de Terminale et ne recontacte Éric afin de lui proposer un poste de collaborateur au sein du Ministère de l'économie où elle officie.
Avec un style dénué de chichis et ponctué d'humour, Foenkinos nous parle des vacillements que l'on peut ressentir au cours de sa vie et de la façon de les prendre en compte. Éric est un beau personnage d'homme et de père qui va décider de changer de vie le jour où il expérimente une thérapie des plus originales en Corée. Cela va avoir des conséquences inattendues sur sa vie professionnelle et personnelle mais également sur celle de son entourage...
Un vrai plaisir de lecture et un thème très actuel : changer de vie parce qu'on en a qu'une...


4 janvier 2024

Un roman sur les retrouvailles avec soi et les autres

Quel beau roman nous a offert notre écrivaine islandaise préférée ! Depuis "Rosa Candida", son talent à décrire les relations humaines et les émotions de ses personnages dans une langue délicate et poétique nous enchante.
La très belle couverture aux couleurs toniques et le titre du roman, Eden, sont une première porte à ouvrir pour pénétrer dans l'univers dAlba.
Alba est linguiste et n'est plus toute jeune mais suite à une volonté bien actuelle de diminuer son empreinte carbone, elle va prendre des décisions qui vont bouleverser sa vie en profondeur : l'achat d'un terrain et d'une maisonnette en pleine nature va en effet avoir des conséquences inattendues sur sa vie.
L'enchaînement des petits et grands évènements qui vont se succéder tout au long de l'histoire et que l'on va découvrir grâce à un journal tenu par notre linguiste émérite, va nous emmener sur les chemins des hasards de la vie, des choix et des décisions que l'on prend et qui peuvent tout emporter.
La beauté et la rudesse de la nature sont au centre du livre tout comme la langue et les mots grâce auxquels on peut accéder à autrui.
Laissez-vous emporter à votre tour par cette histoire de destins entremêlés pleine de beauté, un "roman baume" qui laisse une trace profonde en soi.




Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT