Les librairies Agenda Coups de coeur
17 février 2022

Un western qui donne la belle part aux femmes !

"Ladies with guns" c'est l'histoire de cinq femmes que rien ne lie.
Une bourgeoise anglaise, une indienne d'Amérique, une jeune esclave noire, une instit à la retraite et une prostituée.
En effet, qu'est-ce qui pourrait lier ces femmes entre elles si ce n'est leurs conditions de femmes?
Nous voilà plongés dans un western où la gente féminine est à l'honneur. Où l'entraide est le seul moyen de se protéger contre la folie du monde des hommes.

Une BD prenante, avec de magnifiques couleurs et où le regard des personnages fait passer des messages intenses.

Un dessin qui donne vie à ses protagonistes.
Des nanas prêtes à tout pour survivre.
Un petit couché de soleil (pour le côté poor lonesome cow-girl).
Bienvenue dans "Ladies with guns".


7 février 2022

Inclassable et incontournable !

Comment décrire ce roman ?
Tout d'abord, trois temporalités y cohabitent : la jeunesse de Nicholaï Hel, son présent au Pays Basque et ce même présent du point de vue de la Mother Company.
Publié en 1978, il reste malgré tout d'actualité.
Bon, je vous l'accorde on en est pas aux smartphones et à Internet dans toutes les chaumières.
Mais il y a FatBoy !
FatBoy c'est un peu le Big Brother de Shibumi.

Un roman génial qui fait réfléchir mais pas évident à classer dans l'une des "petites cases" de la littérature.
À savoir : un scénario proche du thriller, une histoire pleine d'espionnage, sans oublier nos belles montagnes des Pyrénées et le charme du Pays Basque, et enfin un anti héro avec une philosophie asiatique.
Mélangez bien le tout et vous obtenez Shibumi !

Un roman déroutant, fascinant et plein de fraîcheur grâce à son style unique.
Je vous le recommande plus que chaudement !


22 janvier 2022

Entre mythe et réalité

Perséphone, déesse du printemps, a grandit dans le royaume des mortels. Elle n'a jamais rien découvert du monde des dieux d'où elle vient. En la privant de ce monde sa mère cherchait à la protéger de la noirceur et du monde divin.

Malgré tout la jeune femme finira par obtenir gain de cause et découvrir ce monde en promettant à sa mère de devenir une Vierge sacrée.
Elle découvre alors les joies de l'université, l'exaltation des soirées (étudiantes ou non), la chaleur de l'amitié mais aussi l'incroyable sentiment qu'est l'Amour.

Hadès, lui, évolue entre jalousie, manigance, et convoitise. Le roi des Enfers connaît bien la part sombre du monde et peine à croire en la lumière.

La rencontre entre les deux personnages est touchante comme si la poésie liée aux rêves ainsi qu'à la candeur et la cruauté du monde se rencontraient.

Sous le dessin doux et rond de Rachel Smythe, la mythologie grecque prend vie. Les couleurs chatoyantes laissent croire à un univers emplit de joie et de promesses, mais une part d'ombre plane sur ce monde.
Un récit qui dévoile au grand jour des problèmes de notre société par l'intermédiaire des mythes et d'un graphisme haut en couleurs.


22 janvier 2022

« Ma couleur est rouge. »

Michel, jeune homme d'une trentaine d'années, vit dans un appartement attenant à la gare où il travaille.

Son métier ?
S'occuper du bien être du train.
Sa passion ?
Les objets qu'il trouve dans "son" train.

Un jour, une jeune femme entre dans sa vie monotone comme une tornade de couleurs. Commence alors la reconquête de deux vies brisées.

Un roman bouleversant de tendresse et de bonnes ondes.
Malgré les péripéties et les mauvais moments pour nos deux personnages, cette rencontre offre une nouvelle vision de l'avenir.

Un avenir plus joyeux.
Plus heureux.
Plus coloré.
Plus vivant !

Une lecture qui prend par les sentiments et dont on ressort avec un doux mélange de mélancolie et de bien-être.


6 octobre 2021

Un futur incontournable !

Kafka Hibino est nettoyeur. Son job ? Passer après les équipes d'extermination de kaiju. Enfin... Ca c'était avant qu'un petit kaiju s'introduise dans son organisme et "fusionne" avec lui. Le voilà alors mi-humain mi-kaiju lui qui enfant rêvait de d'intégrer les Forces de Défenses qui éradiquent ces monstres.

Publié dans Shonen Jump + au Japon, ce titre a déjà pas mal fait parler de lui et je dois dire que c'est amplement mérité. Ce premier tome allie intelligemment la fantasy urbaine, le personnage de l'anti-héros, un humour bien senti et des graphismes sublimes qui identifient directement le style du shonen.

L'auteur aborde des sujets plus intimes tels que les différences que nous portons tous en nous et que nous cherchons à réprimer et la monstruosité qui peut en découler. Dans ce monde où l'ambition et la carrière professionnelle priment, où l'aspect médiatique est étouffant et l'information est partout à la limite de la propagande reste une part de fragilité à explorer, peut-être que cette faille est une brèche suffisamment grande pour qu'un individu face pencher la balance vers un avenir meilleur.




Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT