Qui sommes-nous ? Les librairies Événements Lectures Dossiers

Lectures

Bonne nuit maman

de Seo Mi-Ae

par Laurence G. - Au moulin des Lettres

Vous aimez les thrillers psychologiques ? « Bonne nuit Maman » publié par la toute jeune maison d’édition Matin Calme, spécialisée dans le polar coréen, est pour vous. Diablement bien construit, ce roman présente deux histoires qui vont s’entremêler peu à peu jusqu’à se rejoindre en un final parfait.
L’un des personnages principaux est un jeune homme, tueur en série condamné à mort pour l’homicide de treize femmes. Il résiste à tout interrogatoire, restant totalement muet quant à la motivation de ses actes, jusqu’au jour où il demande à être entendu par une jeune femme, psychologue criminelle, Seon-gyeong. Celle-ci ignore pourquoi il l’a choisi mais décide de se rendre à la prison pour le rencontrer malgré son manque d’expérience . Le jeune homme va peu à peu se confier à elle et lui raconter sa longue descente aux enfers face à une mère mal aimante.
Parallèlement à cette série de rencontres qui vont se dérouler dans la prison, on va découvrir la vie que mène Seon-gyeong. Mariée à un homme divorcé, ils vont recueillir chez eux la fille de 11 ans de celui-ci. Elevée en partie par ses grands-parents maternels, elle doit désormais se faire à sa nouvelle vie chez sa belle-mère et son père car les grands-parents viennent de périr dans l’ incendie qui s’est déclaré chez eux. La fillette semble dès le départ très perturbée et son comportement étrange alerte Seon-gyeong qui doit cependant la prendre totalement en charge car son mari les délaisse toutes deux au profit de son travail.
Ce roman explore les traumatismes des enfants qui ont subi des maltraitances . Une fois devenus adultes, que deviennent en eux l’image du parent honni mais omniprésent et les souvenirs de leur enfance brisée?
Le style de l’auteure, efficace, captive le lecteur dès les premières pages, même si quelques lourdeurs et répétitions auraient pu être évitées. Le personnage de la fillette a donné lieu à une trilogie et l’on a hâte de découvrir la traduction du second tome.

Découvrir ce livre

L'affaire Galton / une enquête de Lew Archer

de Millar, Kenneth

par Laurence G. - Au moulin des Lettres

Macdonald est un auteur -considéré comme l’un des plus grands auteurs de romans noirs américains – dont les romans étaient disponibles en rayon à la librairie depuis déjà un bon moment mais dont j’ignorais tout . J’ai enfin remédié à cette lacune impardonnable et les 261 pages de « L’affaire Galton » ont été lues en 2 temps et 3 mouvements. La série où apparaît Lew Archer a été écrite entre 1949 et 1976 et le roman présenté ici, écrit en 1959, se situe à la fin des années 50.
Lew Archer est un privé « discret, efficace et donc apprécié de ses clients aisés » comme le définit son CV au début du roman « Le sourire d’ivoire ». Il réside dans une ville de la côte Est, Santa Teresa, en Californie (double fictif de Santa Monica), commune limitrophe de Los Angeles où se trouve son bureau ; il boit juste ce qu’il faut pour garder l’esprit clair (et en tout cas beaucoup moins que Nick Valentine , le privé de McBride dans « Frank Sinatra dans le mixeur », ce qui nous rassure quant à la longévité de son foie).
Les intrigues des romans de Macdonald sont complexes et souvent construites à la manière des poupées russes. Si les premiers éléments se mettent rapidement en place, la suite donne du fil à retordre à notre privé qui détricote intelligemment la pelote avec perspicacité et psychologie.
Toute l’action se déroule depuis le point de vue du narrateur, Lew Archer, et on le suit dans dans le cheminement de ses déductions et de ses avancées dans l’enquête.
Celle-ci débute suite à l’appel d’un avocat représentant une vieille dame richissime qui cherche à savoir ce qu’est devenu son fils, Antony Galton, enfui 20 ans plus tôt du domicile familial et jamais revu. Lew Archer s’embarque donc sur le dernier lieu d’habitation du fiston et va alors découvrir plusieurs personnages avec qui Antony a eu maille à partir.
A une bonne intrigue pleine de rebondissements inattendus, l’auteur allie donc un privé des plus sympathiques avec un sens de l'ironie et de la répartie uniques; Macdonald est un orfèvre du dialogue, ses répliques sont succulentes et la traduction de Jacques Mailhos y est pour beaucoup.
Les enquêtes de Archer lèvent le voile sur une société hypocrite et malade, dont les pères souffrent de jalousie maladive et d’impuissance, ou encore absents, voire en fuite, et où les enfants sont la proie facile de rêves factices. La pègre n’est jamais loin non plus, creuset des côtés les plus noirs de l’Amérique.
Jacques Mailhos a retraduit de façon superbe 9 romans de Macdonald pour les éditions Gallmeister.
Ils seront en bonne place à la réouverture de la librairie!

Découvrir ce livre

Grevisse du collège

de Gaillard, Bénédicte

par Carmela N. - Librairie Hisler-Even

Un ouvrage indispensable pour connaitre toutes les règles du français au collège.

Découvrir ce livre

Le financement des campagnes électorales

de Grand d'Esnon, Jérôme

par Carmela N. - Librairie Hisler-Even

Ce manuel destiné aux différents acteurs de l’élection – candidats, collectivités, avocats et magistrats – se veut pratique, précis et actualisé.

Découvrir ce livre

Le pouvoir de guérir

de Raymond Michel

par Carmela N. - Librairie Hisler-Even

Vous avez plus de chance de guérir si votre médecin se montre optimiste ou empathique. C’est l’effet placebo. Notre santé est aussi influencée par notre environnement affectif et alimentaire, par notre statut social ou encore notre niveau d’études. Le biologiste Michel Raymond nous révèle ces différentes interactions.

Découvrir ce livre


Vos libraires s'associent pour vous parler du livre AUTREMENT